Entretenir la porte de garage permet de rallonger sa durabilité. L’entretien ne demande aucune technique particulière, celui-ci doit seulement être adapté au vantail.

La porte de garage s’ouvre de différentes manières. Le vantail peut être sectionnel et se compose de plusieurs lames. Celui-ci propose une ouverture verticale dans la mesure où la porte se loge sous le plafond. Quand le vantail sectionnel se range le long du mur, l’ouverture est latérale. La porte de garage basculante ne propose qu’une ouverture verticale. Le vantail se place sous le plafond dans une position ouverte. Par ailleurs, le dispositif peut présenter une manœuvre d’ouverture classique – un vantail battant ou coulissant. La porte de garage pliante est certes pratique, mais se fait de plus en plus rare. Le modèle comporte 3 ou 4 panneaux – qui se plient en accordéon – faciles à manipuler. L’inconvénient de cette porte de garage réside dans le fait que celle-ci ne peut pas être motorisée. Cela n’est pas le cas des vantaux sectionnel, battant, coulissant et basculant. Ainsi, la différence de mécanique peut faire que le type d’entretien soit différent d’un vantail à un autre. Le type de matériau est également à prendre en considération. Un produit destiné à une porte de garage métallique ne va pas convenir à un vantail en bois, par exemple.

Bien que l’entretien ne soit pas une obligation, sa pratique reste utile. Une porte de garage mal entretenue peut en effet présenter des signes de dysfonctionnement. À chaque utilisation, le vantail peut grincer ou faire du bruit. Faute d’entretien, le problème peut s’aggraver et provoquer des dommages irréversibles. Vous aurez alors besoin d’investir dans une nouvelle porte de garage – dépenses imprévues pouvant être évitées.

Comment entretenir la porte de garage ?

Quel que soit le type d’ouverture, le mécanisme des portes de garage comporte un système de rail et de roulettes. À noter que les pièces de ce système sont essentiellement métalliques. Le travail d’entretien va se concentrer sur celles-ci. L’entretien se réalise en deux temps, le nettoyage puis l’application d’un produit lubrifiant. Le nettoyage consiste à enlever la poussière et autres résidus microscopiques qui se logent dans les rails et les charnières. Pour précision, ce travail ne requiert aucun produit. Un aspirateur suffit pour dépoussiérer les rails. Le nettoyage terminé, l’application d’un produit lubrifiant peut être effectuée. Bien qu’une huile possède des propriétés lubrifiantes, celle-ci n’est pas adapter pour entretenir une porte de garage. Les graisses à base de lithium sont recommandées. Vous pouvez facilement les trouver en ligne ou dans les enseignes spécialisées. Les quincailleries présentent souvent le produit lubrifiant sous forme d’aérosol.

Le vantail en lui-même ne demande aucun produit en particulier. Les matériaux comme l’aluminium et le PVC sont faciles à entretenir. Ils résistent aux mauvaises conditions météorologiques ou climatiques, et ne sont pas impactés par l’humidité. Une porte de garage en aluminium ne rouille pas et ne résiste à la corrosion. Pour redonner au vantail son éclat, un chiffon imbibé d’eau peut suffire. La même chose est vraie pour une porte de garage en PVC. Dans la mesure où vous disposez d’un vantail en bois pour votre garage, vous pourriez avoir besoin de produits spécifiques – notamment pour la protection contre l’humidité et les attaques biologiques.